Bonne nouvelle, la hausse du pouvoir dachat se généralise

Meilleurtaux.com a publié son palmarès des taux les plus bas négociés dans les vingt plus grandes villes de l'Hexagone. Alors, quelle sera la métropole où le pouvoir d’achat est en forte progression et celle offrant le taux le plus compétitif ?
Le mois de mai a été providentiel pour l’immobilier. Les taux ont à nouveau baissé et le pouvoir d’achat a augmenté dans presque dans toute la France. En revanche les prix ne se valent pas au niveau des mètres carrés puisqu’un Parisien, pour le même prix, s’offre un logement six fois moins grand qu’un Stéphanois.

Lille et Reims négocient le meilleur taux

La BCE et sa politique flexible entraînent une nouvelle vague de taux attrayants dans les banques. L’ANIL (Agence nationale pour l’information sur le logement) note qu’au 1er trimestre sept des plus grandes banques françaises avaient une nouvelle fois baissé leurs taux immobiliers.

Nouveaux records

Le mois de mai présente chez Meilleurtaux.com des fléchissements de barèmes entre 0,05 et 0,10 % chez ses partenaires. Chez ACE crédit, le P DG Joël Boumendil, affirme qu’il est possible d’atteindre des taux de 1,20 % pour un crédit souscrit sur 20 ans – assurances exclues.

Lille et Reims se distinguent

A Lille et à Reims, les taux les plus bas observés sont respectivement de 1.04 et 1.20% mais toutes les villes de France présentent finalement des taux très attractifs. Les valeurs nationales moyennes sont comprises entre 1.25% sur 15 ans et 1.50 % sur 20 ans ce qui prouve que l’attractivité est généralisée sur le territoire national.


Mise à jour le 22/09/2017