Le marché immobilier français soutenu par les taux bas selon Moody's

Pour soutenir l’économie européenne, la BCE (Banque centrale européenne) a mis en place un arsenal de mesures de politique monétaire, dont une baisse de son taux central. Résultat ? Des taux d’intérêt historiquement bas : du jamais vu depuis 1945.
En France, « la baisse des coûts des crédits immobiliers permet aux emprunteurs de renégocier leurs prêts ou de pratiquer des remboursements anticipés », indique Moody's Investors Service. « Les taux demeureront bas au delà du premier trimestre 2016, ce qui soutiendra l’attribution de nouveaux prêts et les prix de l'immobilier », observe Carole Bernard, analyste senior de Moody's.
 
Le marché immobilier français : une bonne année 2015 
Les banques françaises ont accordé 202 milliards d’euros de prêts. Avec + 15,7 % de croissance des ventes, le marché immobilier français a connu une bonne année 2015. Selon l’agence américaine de notations financières, la politique de taux bas de la Banque centrale européenne est en grande partie responsable de cette progression.
Par ailleurs, « les banques françaises ont de grandes ambitions en 2016, voulant augmenter leur part du marché du crédit immobilier et visant des clients souhaitant refinancer leur logement, ainsi que les primo accédants », souligne Greg Davies, un autre analyste de Moody's.
 
2016 : l’année pour devenir propriétaire
En plus des taux d’intérêt exceptionnellement bas, les futurs acquéreurs peuvent bénéficier de nombreux autres avantages pour optimiser leur opération de rachat : le prêt à taux zéro (PTZ 2016), Prêt social location accession (PSLA)… Vous l’aurez compris, c’est le moment de se lancer dans l’aventure de l’accession à la propriété.


Créée le 10/07/2017