La maison de Maryvonne est toujours en vente

À Rennes, l'actualité de l’été 2015 a été marquée par l’affaire dite de la « maison de Maryvonne ». C'est une histoire qui avait enflammé les réseaux sociaux et ému la France entière. Retour sur les faits.  

Une maison squattée pendant 18 mois

L’affaire dite de la « maison de Maryvonne », c’est l'histoire d’une expropriation qui a duré plusieurs mois. Propriétaire d'une maison, située rue de Châtillon à Rennes, Maryvonne, une dame de 84 ans, ne pouvait pas rentrer chez elle parce que des squatteurs occupaient sa maison depuis 18 mois.
Cette histoire avait même ému l’Assemblée nationale qui avait adopté en juin 2015, une loi renforçant les droits des propriétaires, notamment face aux squatteurs. Grâce à cette loi, Maryvonne a pu récupérer sa maison, malheureusement dans un état inhabitable.
 

Une maison à rénover et à vendre !


En quittant la propriété de l'octogénaire, les squatteurs ont laissé derrière eux une maison totalement saccagée, inhabitable. « C'est inenvisageable qu'elle puisse revivre dans cette maison, il faudrait la raser et la reconstruire », témoignent les bénévoles venus nettoyer la maison de Maryvonne.
L'octogénaire, ne voulant plus retourner vivre dans son logement et souhaitant le vendre, vit actuellement dans un logement social près de Rennes. Par ailleurs, suite à des problèmes d'indivision, la maison n'est toujours pas vendue.

 

Mise à jour le 22/09/2017